Couleurs

L’impression tridimensionnelle est très récente et en plein essor. Elle permet de façonner de vrais objets avec un usage fonctionnel effectif. La pièce souhaitée est d’abord conçue par l’intermédiaire d’un outil de conception assistée par ordinateur puis envoyée à l’imprimante 3D. Celle-ci découpe , superpose et colle de très fines lamelles pour construire l’objet.
En cela, le procédé d’envoi de matière par des buses pour obtenir le résultat ne diffère pas fondamentalement des modèles 2D, couleurs ou noir et blanc. Quand l’imprimante classique envoie de l’encre, l’imprimante 3D diffuse une solution de plastique liquéfié, de cire, de métal ou de céramique selon les modèles ; cette matière peut également être coloré pour permettre un rendu esthétique à certaines pièces.
Les usages des objets produits à partir de ces appareils 3D se multiplient et concernent aujourd’hui le monde industriel (pièces mécaniques de série, ou originales, pour l’automobile, l’aéronautique, le bâtiment…) ou le domaine personnel avec la possibilité de disposer de plans et de réaliser des pièces de rechange pour de l’électroménager par exemple.
De plus en plus de plate-formes se mettent en place pour mutualiser l’usage d’une imprimante 3D. Son coût reste encore élevé, en particulier pour les modèles permettant d’imprimer des pièces de grande taille.