SLA

La stéréolithographie, SLA, est considérée comme un procédé pionnier du prototypage rapide. Les systèmes SLA se composent d’un laser ultra-violet, d’une cuve de résine liquide photodurcissable et d’un système de commande.

L’imprimante SLA est utilisée pour réaliser des pièces d’art très détaillées. Elle peut également être employée pour la création de moules dans l’objectif de faire de la fonte.
Plus concrètement, la SLA est un procédé d’impression 3D. Ce dernier utilise un réservoir rempli de photopolymères liquides, solidifiés à l’aide d’une lumière UV. A l’aide d’un élévateur, on plonge une plate-forme dans la résine. Plate-forme qui se retrouve ainsi sous la surface de la résine. Le rayon laser peut alors tracer les contours et remplit une coupe transversale en 2D. Au contact du laser, la résine s’est solidifiée. Lorsqu’une couche est terminée, la plate-forme descend de l’équivalent de l’épaisseur d’une couche. La résine couvre alors une nouvelle couche et la suivante est fabriquée… Cette technique fonctionne ainsi jusqu’à ce que le modèle soit terminé. Résultat, la surface est extrêmement lisse et les détails sont reproduits à l’identique.

Les pièces réalisées par une imprimante SLA 3D, peuvent être utilisées dans de nombreuses applications comme les modèles extrêmement fins de la bijouterie, le maquettage et la validation des design, les applications dentaires…