Toshiba

 

La marque Japonaise Toshiba, a récemment dévoilé son premier prototype d’imprimante 3D métal. Issue de la filière « Toshiba machine », cette imprimante qui, pour l’instant n’a pas de nom, est prête à révolutionner le monde de la 3D métal.

La nouvelle imprimante 3D fonctionne grâce à une technique de fabrication additive appelée SLM (Selective Laser Melting). Cette technique consiste à fusionner des couches de poudres métalliques avec un laser. La répartition de poudre, qui est déposée par la buse, se fait localement par de toutes petites zones. Ceci est une avancée exceptionnelle car auparavant la poudre s’étalait sur des grandes surfaces. Une fois la poudre déposée, un faisceau laser de 800 watts vient se fritter à cette surface. Cette technique se nome le FSL (Frittage Selective Laser).

Toshiba assure que la vitesse de fabrication de ce prototype sera 10 fois plus rapide que la vitesse des machines à laser sur lit de poudre. Par ailleurs, cette future imprimante 3D est compatible avec de nombreux matériaux comme l’inox ou le fer. Ceci lui permettra de fabriquer de grandes pièces à un moindre coût.
L’imprimante 3D a été présentée pour la première fois au salon « Big Sight » de Tokyo, qui s’est déroulé le 4 Décembre. La marque Japonaise assure que son imprimante verra le jour en 2017.